comment aborder son statut BOETH

Handicap : Comment révéler son statut BOETH ?

1024 683 Cabinet de recrutement CDI/CDD - NEXTGEN RH

Recrutement : Comment révéler son statut BOETH ?

Le handicap concerne beaucoup plus de personnes qu’on ne le pense. En 2021, le handicap concerne 12 millions de Français soit 20% de la population française. Pour 80% d’entre eux, le handicap est invisible. Une personne active en situation de handicap peut décider de le mentionner à l’entreprise, ou non. La législation n’oblige pas le salarié à révéler son handicap à l’employeur. Toutefois, s’il ne le fait pas, il ne pourra pas demander d’aide. L’aménagement de son poste de travail par exemple, ne sera pas pris en charge. Dans cet article, découvrez pourquoi il est recommandé d’aborder son statut BOETH et comment le faire.

Pourquoi aborder son handicap ?

Beaucoup de personnes en situation de handicap peinent à trouver un emploi. De ce fait, il est compréhensible qu’elles soient réticentes à révéler leur handicap lorsqu’elles sont en poste. Cependant, ne pas aborder son handicap avec son employeur peut conduire à de nombreuses difficultés une fois en entreprise. Notamment l’émergence de tensions avec ses collègues qui ne comprendront pas pourquoi il leur est difficile d’exécuter certaines missions. La relation de confiance avec l’employeur peut également être mise à mal.

Comment aborder son statut BOETH ?

Alors, comment révéler son handicap ? Tout dépend de l’entreprise. Si celle-ci est engagée en faveur du handicap ou qu’elle a signé une convention avec l’Agefiph, il ne faut pas hésiter une seconde à l’indiquer directement sur sa candidature. Par ailleurs, une entreprise qui emploie au minimum 20 salariés a l’obligation d’employer un quota de 6% de travailleurs bénéficiaires d’un statut BOETH (anciennement RQTH). Dans le cas contraire, elle est obligée de verser une contribution à l’Agefiph. Au-delà d’être une obligation légale, employer des personnes en situation de handicap envoie un message fort aux collaborateurs ainsi qu’aux partenaires et clients. Ainsi, il peut y avoir un avantage certain à indiquer son statut sur son CV ou, à défaut, de le mentionner lors de l’entretien d’embauche.

Bien qu’il soit recommandé de révéler son handicap pour les raisons vues précédemment, rappelons que le salarié n’a aucune obligation légale de le faire. S’il décide d’être transparent, il n’est pas obligé d’informer toute l’entreprise.

  • Publié dans :
  • News