Le Job Crafting pour retrouver du sens au travail

1024 683 Cabinet de recrutement CDI/CDD - NEXTGEN RH

Construire son travail grâce au Job Crafting

Se sentir bien dans son poste, avoir envie de se lever le matin pour aller travailler, c’est ce dont on rêve tous. En réalité, cela ne se passe pas vraiment comme on l’imagine. De nombreux salariés ressentent un mal-être au sein de leur métier : burn-out, dépression ou encore bore-out. Pour faire face à ces fléaux, certains salariés ont recours au job-crafting !

Qu’est-ce que le job crafting ?

Littéralement, le job crafting se définit par le façonnement de son emploi. Il s’agit de construire son travail à son image et de le transformer petit à petit pour qu’il nous corresponde en tout point. Le job crafting implique alors de créer son job sur-mesure et de le modéliser. Devenez acteur de votre vie professionnelle. Adaptez votre poste et vos missions selon vos forces, vos envies et vos motivations. L’objectif étant d’améliorer durablement sa motivation, son implication et son efficacité au quotidien. Le job crafting est une réponse à la quête de sens au travail. 

Les leviers du job crafting au service de votre épanouissement professionnel

Bien souvent, il arrive de ressentir une baisse de motivation dans sa vie professionnelle. Il suffit parfois de se repositionner en tant qu’acteur de son épanouissement professionnel pour trouver une nouvelle motivation. 

Alors quelles modifications peut-on apporter à son poste ? Selon les chercheuses Amy Wrzesniewski et Jane Dutton qui ont introduit le concept en 2001, les employés doivent façonner leur travail selon trois leviers.  

Les missions et les tâches 

Transformez le poste que vous occupez. Faites un bilan de votre travail en analysant la variété, la quantité, la fréquence et la durée de chacune de vos missions. Déterminez les tâches qui vous plaisent le moins et sur lesquelles vous rencontrez des difficultés. Votre objectif est de chercher à modifier, réorganiser, abandonner ou intégrer des missions relatives au poste. Pour ce levier, vous pouvez décider, par exemple, de déléguer une tâche à un autre employé qui souhaite effectuer la tâche. De plus, chaque employé effectue des tâches routinières qu’ils effectuent plus ou moins avec plaisir. Cependant, certains outils peuvent les rendre plus appréciables en les automatisant notamment. 

Cette démarche vous aidera à faire face à une baisse de motivation dans votre vie professionnelle. 

Les relations 

Améliorez la qualité de vos relations avec vos collègues et vos clients. Votre objectif est de construire de meilleures relations qui rendent votre travail plus agréable et motivant. Pour cela, faites un travail sur vous-même et changez votre perception, trop souvent négative, des “collègues de travail”. Changez la façon dont vous interagissez avec vos collègues, clients et supérieurs. Montrez-leur de l’empathie et de la gentillesse envers eux. La cohésion d’équipe est essentielle pour l’épanouissement professionnel de chacun. Par exemple, vous pouvez apprendre à mieux connaître le métier ou la personnalité des autres employés autour d’un déjeuner. 

La perception et le sens 

Changez votre perception et votre regard sur votre travail. Votre objectif est de redonner un sens à vos actions. Pour cela, vous devez prendre conscience des impacts et des bénéfices de vos missions. Si vous comprenez pourquoi vous faites les choses, vous le ferez plus volontiers. Vous constaterez également que même les tâches les plus rébarbatives sont importantes, car elles contribuent toujours à de grands objectifs. 

Depuis plusieurs années, un dernier élément doit être pris en compte pour retrouver du sens au travail : l’environnement de travail.  

L’environnement de travail

Façonnez votre environnement de travail à votre image. Votre objectif est de créer un espace agréable qui nous correspond. Cela concerne les locaux, le matériel mis à disposition, le cadre de travail et l’organisation du travail. Vous pouvez alors réaménager l’open space, faire du télétravail, décorer son espace de travail ou encore adapter les rythmes de travail. Moduler ces différents aspects peut être un vrai déclencheur pour redonner du sens au travail.  

Les avantages du job crafting

Nous passons une partie importante de notre vie au travail. Il est alors essentiel de façonner son emploi afin qu’il soit en phase avec nos valeurs et nos besoins. En effet, lorsque l’on occupe une fonction, tout ne nous convient pas forcément. Le job crafting consiste à y remédier. Il contribue à prévenir le développement d’un cadre de travail nuisible à la bonne santé mentale des employés. Et si piloter notre vie professionnelle était une solution ? Soyez acteur de votre vie au travail. L’entreprise ne peut pas toujours le faire pour le collaborateur. Être responsable de son propre travail est vecteur de bien-être et d’épanouissement. En effet, elle permet de développer la créativité et l’autonomie. Elle améliore ainsi l’expérience de travail et permet d’être plus motivés et performants au quotidien. L’essor des nouvelles technologies notamment nous invite aujourd’hui à adapter notre travail à nos modes de vie : télétravail, coworking, horaires flexibles… Devenez donc l’artisan de votre propre bien-être au travail. 

Le rôle de l’entreprise

Le rôle de l’entreprise est d’abord de créer les conditions nécessaires pour permettre aux collaborateurs de s’interroger sur leur travail. Pour cela, il est essentiel de créer un climat de confiance. Les collaborateurs seront alors plus enclins à partager leurs interrogations ou à suggérer des actions à mettre en place. 

Le rôle du manager est essentiel dans l’intégration du job crafting au sein de l’équipe. Il doit être ouvert et à l’écoute de son équipe. Il peut aider les collaborateurs à identifier leurs besoins, leurs motivations et leurs passions pour leur laisser la possibilité d’être en adéquation avec ce qu’ils aiment. Enfin, il joue un rôle d’accompagnement dans la mise en place de ce processus. Par exemple, il peut être amené à développer des outils adéquats qui répondent au besoin d’une mission ou d’un projet du collaborateur. 

  • Publié dans :
  • News