Quel CV pour un cadre expérimenté ?

1024 1024 Cabinet de recrutement CDI/CDD - NEXTGEN RH

Quel CV pour un cadre expérimenté ?

Les cadres, en France, sont globalement très fidèles à une même entreprise. En moyenne, ils restent 10 ans en poste. Cependant, lorsque le temps vient de quitter la société, un cadre expérimenté peut avoir du mal à résumer son parcours. Découvrez 5 règles que vous devez respecter si vous êtes dans cette situation.

Quelle forme est la plus adaptée ?

Pour un jeune diplômé, un CV d’une seule page est une obligation. En revanche, en tant que cadre expérimenté, vous pouvez largement faire 2 à 3 pages selon votre nombre d’expériences. Privilégiez un CV sobre, et lisible : évitez les couleurs vives et les polices trop extravagantes.

N’hésitez pas à chercher des modèles sur des sites spécialisés, ou encore utiliser les modèles disponibles sous Word. Enfin, le format PDF n’est pas en option : c’est une obligation !

Gardez également en tête que les recruteurs sont d’autant plus exigeants avec un profil comme le vôtre. Votre CV doit donc être parfait : les fautes d’orthographe ou les espaces en trop sont à proscrire.

 

Les règles de base s’appliquent aussi pour un cadre expérimenté

Certaines règles de base sont à appliquer sur tout CV, quel que soit le nombre d’années d’expérience.

Tout d’abord, pensez à hiérarchiser les différentes parties. Les titres doivent être plus visibles que vos sous-titres, qui eux doivent ressortir plus que vos paragraphes. D’un coup d’œil, les recruteurs doivent d’abord voir les intitulés de poste que vous avez précédemment occupé.

Ensuite, attardez-vous sur uniquement sur vos plus grands domaines de compétences. Vous devez absolument donner un titre visible à votre CV, pour indiquer directement aux recruteurs le type de poste que vous recherchez. Détaillez ensuite, dans la partie formation, toutes vos expériences les plus importantes de votre carrière. N’hésitez pas à modifier certains termes sur votre CV pour qu’il corresponde exactement à l’annonce pour laquelle vous postulez.

Enfin, un profil LinkedIn efficace doit accompagner votre candidature. Les recruteurs ont de plus en plus tendance à regarder ce réseau social lorsqu’ils reçoivent une candidature. En effet, il a souvent tendance à refléter vos préférences et vos centres d’intérêt, surtout si vous postez régulièrement.

 

Misez sur les chiffres

En tant que cadre expérimenté, il est d’autant plus important d’apporter des données chiffrées à votre CV. Que ce soit pour des résultats ou pour indiquer le nombre de personnes que vous avez managé, le recruteur doit comprendre l’étendue de vos compétences.

Dans la mesure du possible, notifiez également des actions que vous avez menées au cours de vos dernières expériences et qui ont permises de faire évoluer l’entreprise. Expliquez comment vous avez su faire augmenter le chiffre d’affaires, ou encore comment vous avez innové la stratégie globale de la société.

 

Que faire de la catégorie « formation » pour un cadre expérimenté ?

Plus vous avez d’années d’expérience, plus la catégorie « Formation » perd de son sens. En effet, si cette rubrique est obligatoirement à détailler pour les jeunes diplômés, en tant que cadre expérimenté, elle n’est pas prioritaire. En revanche, cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas la mettre !

Dans beaucoup d’entreprises, notamment des grands groupes, la formation académique rentre en compte dans le processus de recrutement. Cependant, elle n’est plus un critère de sélection après de nombreuses années d’expérience. Contentez-vous d’une ligne ou deux.

Par contre, si vous avez récemment effectué une formation professionnalisante, indiquez-la et précisez en quoi elle vous a aidé.

 

Ne pas négliger la catégorie centres d’intérêt

Généralement, un CV se termine par des centres d’intérêt. Certains pensent que, à l’image de la rubrique formation, cette partie perd de son importance pour des cadres expérimentés. Grosse erreur ! Les recruteurs misent de plus en plus sur le savoir-être des candidats, parfois même au détriment de certaines compétences techniques.

Les centres d’intérêt jouent beaucoup sur votre savoir-être, il faut donc les mettre en avant ! Par exemple, si vous avez entraîné une équipe de sport, cela peut signifier que vous avez un grand esprit d’équipe, et que vous êtes d’autant plus à l’aise avec le management. Il s’agit d’éléments de votre personnalité et de votre savoir-être qui sont transposables dans votre vie professionnelle. Vos centres d’intérêts pourraient faire pencher la balance de votre côté.

  • Publié dans :
  • News