femme en second entretien d'embauche

Comment réussir son second entretien ?

1024 683 Cabinet de recrutement CDI/CDD - NEXTGEN RH

Les clés pour réussir son second entretien d’embauche

Les processus de recrutement qui comporte plusieurs entretiens sont de plus en plus fréquents. Et ce n’est pas parce que vous ne postulez pas à un poste de cadre que vous n’êtes pas concerné. Bien au contraire ! Aujourd’hui, la tendance recrutement est de faire un premier entretien avec une personne des Ressources Humaines. Puis un second avec celle qui sera votre manager si vous êtes retenu. Ainsi, une préparation rigoureuse est nécessaire pour ce deuxième entretien d’embauche.

Pourquoi le second entretien est différent du premier ?

Le premier entretien a pour but principal de valider les informations de votre CV, de discuter de votre parcours professionnel et de vos motivations pour ce poste. Il peut également être axé sur votre savoir-être global. Cette première évaluation a pour but de déterminer si votre personnalité correspond aux attentes pour le poste. 

Le fait que vous soyez convoqué à une seconde évaluation est une très bonne chose. Vous avez réussi à convaincre que vous êtes habilité pour ce poste. Cependant, ne pensez pas que c’est gagné ! Cette deuxième étape est souvent plus intense, d’autant plus que les candidats concurrents sont généralement aussi bons que vous d’un point de vue compétences. Le deuxième entretien sert donc à choisir le meilleur. Ce n’est généralement pas grâce à vos compétences techniques que vous allez sortir du lot, mais bien grâce à votre personnalité, vos motivations et vos mad skills. Vos interlocuteurs chercheront à savoir quelles sont vos capacités, vos méthodes de travail et vos valeurs.

Comment bien se préparer pour ce second entretien ?

Faire un bilan dès la fin de votre premier entretien

Lors de ce second entretien d’embauche, il est très probable qu’une des premières questions soit : « qu’avez-vous retenu et compris de votre entretien précédent ? ». C’est pourquoi vous devez absolument, à la sortie de ce premier entretien, faire une synthèse de ce qui a été dit, afin de ne rien oublier. L’objectif est d’avoir une idée très précise du poste, et de dire ce que vous pouvez apporter à l’entreprise et aux équipes. C’est sur des détails que vous devez miser. Si vous avez retenu le nombre d’employés dans votre future équipe, la structure de celle-ci, ou encore des pratiques fréquentes, placez le discrètement dans la conversation. Le jury verra que vous êtes impliqué et que vous vous êtes préparé pour cet échange.

Faire des recherches plus conséquentes sur l’entreprise

De plus, n’hésitez pas à faire des recherches plus poussées de l’entreprise. Avec les informations que vous détenez, il y a sûrement des aspects de son activité ou de son mode de fonctionnement que vous allez mieux comprendre lors de vos recherches complémentaires.

Enfin, tentez d’identifier votre interlocuteur afin d’anticiper la relation que vous allez avoir. Par exemple, s’il s’agit de votre futur manager, vous pourrez mieux appréhender les questions qu’il va vous poser. Un manager va chercher à savoir comment vous fonctionnez et comment vous travaillez avec autrui.

3 conseils pour réussir son second entretien

Il ne s’agit pas d’une suite du premier entretien

Ne pensez surtout pas qu’il s’agit d’une suite du premier entretien. En effet, les compteurs sont remis à zéro. Il est donc hors de question de dire « comme je l’ai déjà dit ». Vos interlocuteurs sont différents, le premier n’a pas forcément eu le temps de faire un débriefing au second : Il est donc normal de répéter la même chose. N’oubliez pas que, même si vous avez fait forte impression lors de la première rencontre, d’autres candidats sont en concurrence avec vous.

Tout se joue dans les 5 premières minutes

Lors de cet entrevu, il n’y aura sûrement pas de deuxième présentation du poste : vous allez être sollicité dès le départ pour expliquer ce que vous avez retenu du premier entretien. Si vous faites une synthèse claire de ce que vous avez compris, fluide et ordonnée, la personne en face de vous aura de suite une très bonne impression. En revanche, si vous bafouillez, que vous êtes brouillon et que vous mettez en avant des éléments sans importance, vous rattraper par la suite va être très compliqué.

Misez sur le feeling

Cette deuxième rencontre a généralement lieu entre le candidat et le manager de l’équipe. Vous devez faire en sorte que le courant passe bien entre vous. Donnez envie à la personne de travailler avec vous, en faisant attention à vos mots, mais également à votre communication non-verbale. Etre souriant et avoir une bonne gestuelle et une bonne posture joueront en votre faveur. Ce n’est pas parce que vous avez le profil technique parfait que vous allez être recruté. La tendance actuelle tend de plus en plus à favoriser les soft skills, surtout pour départager des candidats. Un concurrent avec qui le feeling est très bien passé pourrait bien être recruté à votre place, même s’il ne possède pas toutes les compétences techniques.

Les questions auxquelles vous devez vous préparer

Les questions auxquelles vous allez être confrontées vont généralement être plus détaillées et spécifiques. C’est véritablement votre personnalité, votre motivation et vos expériences personnelles et professionnelles qui vont être au centre des sujets abordés. Le but du second entretien est de confirmer votre capacité à assumer certaines missions et responsabilités. Ainsi, vous allez sûrement aborder des points qui ont été oubliés. Voici quelques questions auxquelles les candidats sont souvent confrontés lors du deuxième entretien.

  • Si vous êtes le candidat finaliste, quelles seraient les premières tâches que vous effectueriez chez nous ?
  • Selon vous, quels aspects l’entreprise pourrait améliorer ?
  • Quelles sont vos motivations pour travailler avec nous ?
  • A votre avis, quelles sont les compétences nécessaires pour ce poste ?
  • Qu’attendez-vous d’un manager ?
  • Préférez-vous être guidé ou être autonome ?
  • Dans quel environnement de travail aimeriez-vous travailler ?
  • Quelles sont vos prétentions salariales ?

Même s’il s’agit de quelques exemples, n’oubliez pas que toute préparation supplémentaire est bonne à prendre. N’improvisez pas, préparez votre discours et n’hésitez pas à le répéter devant un de vos proches.

  • Publié dans :
  • News