RQTH : Oser aborder le handicap en entretien d’embauche

1024 683 admin

Aborder le statut RQTH dès l’entretien d’embauche

De plus en plus de personnes handicapées parviennent à trouver un emploi en 2021. En effet, le changement de regard sur le statut handicapé et les dispositifs économiques mis en place par l’Etat ont contribué à augmenter le nombre d’embauches de manière significative. Pourtant, le chemin est encore long et l’intégration professionnelle des personnes RQTH n’est pas un long fleuve tranquille. Aujourd’hui, le taux de chômage chez les personnes en situation de handicap est presque deux fois supérieur à celui des personnes valides. Pourtant, nous vous conseillons de mentionner votre handicap dès l’entretien d’embauche. Découvrez pourquoi dans cet article !

Le handicap en chiffres

Les personnes handicapées représentent près de 7% de la population française. Depuis 2005, les entreprises de plus de 20 salariés doivent respecter un quota de 6% de travailleurs handicapés sous peine d’amende. Pourtant, de nombreuses structures n’atteignent pas cet effectif. En France, le temps moyen passé par les BOE (Bénéficiaires de l’Obligation d’Emploi) avant de retrouver un travail est de 883 jours, contre 668 pour le grand public*. Dès lors, il est plus que nécessaire de promouvoir la RQTH (Reconnaissance de la Qualité des Travailleurs Handicapés), afin de favoriser l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. Voyons maintenant pourquoi il est nécessaire d’évoquer son handicap – quel qu’il soit – dès l’entretien d’embauche et comment lever les freins des recruteurs.

Evoquer son handicap dès l’entretien d’embauche

En recherche active ou à l’écoute de nouvelles opportunités, votre candidature a été retenue et vous avez décrocher un entretien ? Félicitations ! Maintenant que vous préparez votre entrevue, vous vous demandez s’il est judicieux de mentionner votre statut RQTH ? D’un point de vue légal, ce n’est pas une obligation. Toutefois, nous vous conseillons grandement de l’aborder. En effet, l’honnêteté constitue une valeur primordiale pour bâtir une relation de confiance avec le recruteur. Par ailleurs, la seule différence entre vous et un candidat valide est que vous allez devoir aborder la question de l’environnement du poste, si toutefois des aménagements sont nécessaires. Ce sont vos compétences et votre personnalité qui intéressent votre recruteur, pas votre statut ! L’objectif de l’entretien d’embauche reste le même qui que vous soyez : convaincre le recruteur que vous êtes la personne qu’il leur faut. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à découvrir Les indispensables pour un entretien d’embauche réussi !

Comment aborder son handicap en entretien d’embauche

Pour mettre toutes les chances de votre côté, gardez à l’esprit que vous devez aborder le sujet avant le recruteur. En effet, si vous avez fait allusion à votre handicap dans votre CV ou dans votre lettre de motivation, il y a de fortes chances que ce dernier vous pose la question. Aborder le sujet avant lui vous permettra de structurer vos explications et de le rassurer. Sachez que généralement, le premier frein d’une entreprise en ce qui concerne le recrutement d’une personne RQTH est financier. Pour cause, certains aménagements peuvent coûter chers. C’est le moment de leur rappeler que l’intégralité des dispositifs peut être pris en charge par des structures telles que l’Agefiph ou encore Cap Emploi. Vous pouvez également expliquer que l’embauche de personnes en situation de handicap permet de concrétiser le discours sur la RSE de l’entreprise. Cela démontre l’ouverture de celle-ci sur le plan humain. En plus d’améliorer sa réputation vis-à-vis des clients et des collaborateurs, l’entreprise valorisera son image de marque.

Parlez de votre handicap

N’oubliez jamais que le problème n’est pas le handicap, c’est la perception qu’on en a. En effet, de nombreux recruteurs associent le handicap au fauteuil roulant. De ce fait, ils pensent immédiatement au coût engendré par les aménagements nécessaires. A vous de montrer à votre employeur qu’il ne perdra pas d’argent mais qu’ils gagnera un profil qualifié ! En effet, tout ce qui vous différencie d’un autre candidat est votre statut RQTH. Les différents entretiens vous permettront de présenter votre parcours professionnel, votre projet et votre expérience comme le ferait un candidat valide. Lorsque vous préparerez votre entretien, n’hésitez pas à vous renseigner sur la politique handicap de l’entreprise. Pour cause, il est possible que celle-ci soit déjà au fait de la prise en charge des aménagements – s’ils sont nécessaires – et soit tout à fait ouverte au recrutement d’une personne en situation de handicap.

Levez les freins côté recruteur

Le handicap se définit comme une incapacité ou une difficulté à effectuer certaines tâches. Cependant, de nombreuses mesures sont mises en place pour permettre aux personnes handicapées de déployer leurs compétences dans une kyrielle de domaines. Selon des sondages les personnes en situation de handicap sont considérées comme plus consciencieuses et plus investies dans l’entreprise. On leur reconnaît une grande rigueur et une forte motivation. Cela s’explique par le fait qu’elles doivent se surpasser pour s’affirmer dans leur poste et se détacher de leur étiquette. Par ailleurs, recruter une personne handicapée permet de réduire voire de supprimer la contribution de l’entreprise à l’Agefiph.

Pour conclure

Vous l’aurez compris, lorsqu’on parle de recrutement d’une personne en situation de handicap, il n’existe aucun frein ne pouvant être levé. En effet, le recrutement d’une personne handicapée répond aux mêmes enjeux que celui d’une personne valide : il s’agit de doter l’entreprise d’un profil qualifié pour apporter une réelle plus-value et atteindre les objectifs donnés. Les différents entretiens du processus de recrutement vous permettront de montrer votre savoir-faire et vos compétences, comme n’importe quel candidat. L’entreprise recrute alors un talent, et non un handicap. Tous ensemble, levons les aprioris sur le handicap pour une société plus inclusive et un monde professionnel plus juste !

*10 chiffres clés sur l’emploi des personnes handicapées, Regionsjob

  • Publié dans :
  • News