Accueil > Actualités >
Recrutement de cadres : des prévisions au plus haut pour 2024

2024 : Vers un record pour le recrutement de cadres

L’année 2024 s’annonce comme une période clé pour le recrutement de cadres en France, avec des prévisions qui atteignent des niveaux record. En 2023, le marché a déjà enregistré une embauche massive de 331 000 cadres, un chiffre historiquement élevé qui devrait être dépassé cette année. Les prévisions pour 2024 indiquent un besoin en compétences cadres à un niveau très élevé, avec près de 340 000 recrutements anticipés, marquant une augmentation de 2% par rapport à l’année précédente. Découvrez les tendances du recrutement de cadres en 2024 dans cet article.

Une demande croissante expliquée

Plusieurs raisons expliquent cette forte demande. Gilles Gateau, directeur général de l’Apec, souligne l’augmentation structurelle du nombre de postes cadres en France. Actuellement, les cadres représentent 22,5% de l’emploi salarié dans le secteur privé, un chiffre qui devrait atteindre 25% dans les dix prochaines années.

Par ailleurs, même si la croissance du PIB a ralenti, celle des investissements des entreprises reste robuste, avec une progression de 2,7% en 2023. Ces investissements sont des moteurs clés pour l’embauche de cadres, notamment dans des secteurs à forte valeur ajoutée.

Secteurs porteurs et transformation de l’industrie

Malgré un ralentissement économique en 2024 avec des prévisions de réduction des dépenses d’investissement, le marché du travail français surprend par sa robustesse. L’Apec prévoit 337 000 embauches de cadres en 2024, un chiffre remarquable étant donné les circonstances.

Les secteurs traditionnels tels que les activités informatiques, l’ingénierie, les activités juridiques, comptables et de conseil ont continué à embaucher activement, avec des augmentations comprises entre 6% et 10%. L’industrie, quant à elle, connaît une transformation majeure et a vu ses besoins en compétences cadres renforcés de 15%. Cette évolution pourrait être en partie attribuée à un rebond plus lent après la crise Covid.

Dynamiques régionales variées pour le recrutement de cadres

Les dynamiques régionales en matière de recrutement de cadres en France pour 2024 révèlent des variations significatives entre régions. L’Auvergne-Rhône-Alpes, l’Occitanie, et les Pays de la Loire affichent de fortes dynamiques, témoignant d’une croissance économique régionale soutenue et d’une attractivité renforcée pour les talents cadres. À l’opposé, l’Île-de-France montre combien la centralisation des activités économiques et des sièges sociaux influence le marché du travail.

Les autres régions, bien que plus en retrait, offrent néanmoins des opportunités spécifiques qui peuvent être liées à des niches industrielles ou à des initiatives locales de développement économique. Cette hétérogénéité souligne l’importance pour les entreprises et les candidats de comprendre les spécificités régionales pour aligner les stratégies de recrutement et de carrière avec les réalités locales.

Recrutement de cadres : les profils les plus demandés

La transformation du monde du travail et de l’économie globale continue d’influencer les besoins en cadres.

Les profils les plus demandés sur le marché du recrutement de cadres en 2024 incluent principalement les cadres informaticiens, les commerciaux et les spécialistes en études-R&D. Les cadres informaticiens, avec une prévision de 67 700 recrutements, continuent de bénéficier d’une forte demande grâce à l’expansion des nouvelles technologies. Les commerciaux, avec 58 000 postes prévus, sont également cruciaux pour stimuler la croissance des entreprises, développer les marchés et renforcer les relations clients dans un environnement économique instable. Les cadres spécialisés en R&D sont très recherchés, avec 52 200 postes annoncés, car ils jouent un rôle vital dans l’innovation.

Focus sur les jeunes cadres

Malgré les défis persistants en matière de recrutement, les entreprises maintiennent un fort intérêt pour les jeunes cadres ayant de 1 à 10 ans d’expérience, qui représentent près de 60% des embauches de cadres prévues. Cette focalisation montre une préférence pour des profils déjà formés, capables de s’intégrer rapidement dans des cultures d’entreprise dynamiques. Les jeunes cadres sont souvent vus comme des vecteurs de changement et d’innovation. Cependant, les entreprises tendent à recruter moins de jeunes diplômés et de cadres très expérimentés. Cela pose des questions sur l’équilibre entre expérience et innovation. En dépit de ces tendances, les prévisions restent flexibles. De nombreux recruteurs restent ouverts à ajuster leurs critères initiaux. Cette adaptabilité est essentielle pour répondre aux variations du marché et aux besoins spécifiques des entreprises.

En conclusion, le marché du recrutement de cadres en 2024 promet d’être dynamique, malgré les défis économiques. Les entreprises cherchent à s’adapter en continu et à ajuster leurs besoins en fonction des compétences disponibles. Cela devrait offrir de nombreuses opportunités aux cadres à travers le pays.

Axelle Friedrich
Axelle Friedrich

Responsable communication

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Découvrez nos tests psychométriques