Comment expliquer les trous sur son CV ? 

1024 683 Cabinet de recrutement CDI/CDD - NEXTGEN RH

Trou dans le CV : Comment l’expliquer ?

Il est de plus en plus fréquent que les expériences professionnelles ne s’enchaînent pas. Licenciement, congé parental, reconversion professionnelle, reprise d’études, ou raisons personnelles : la recherche d’emploi est semée d’embûches. Et ce n’est pas un problème ! Cependant, ces sujets ne sont pas toujours faciles à aborder lorsque vous êtes à la recherche d’un emploi. Alors, comment expliquer ces “trous” sur un CV ?  

CV d'un candidat en entretien d'embauche

Qu’est ce qu’un vide dans un CV ?

Un trou sur un CV correspond à une période de vide dans votre carrière. Les professionnels du recrutement estiment qu’un trou dans un CV doit être justifié dès qu’il dépasse les six mois. Quel que soit le poste recherché, les recruteurs s’intéressent toujours à cette période “d’inactivité” de ces quelques mois.  Les employeurs ne manqueront pas de vous interroger sur le trou présent sur votre CV. Il est difficile de reprocher aux recruteurs de se poser des questions sur  ces périodes creuses

Ces périodes d’interruption de l’activité professionnelle peuvent être de diverses natures : 

  • Congé parental 
  • Dépression, burnout, hospitalisation
  • Long voyage
  • Période de chômage
  • Période de formation
  • Période de recherche d’emploi

De nombreux demandeurs d’emploi redoutent le moment où ils vont expliquer et justifier les trous dans leur carrière professionnelle.   

Soyez honnête et transparent sur votre CV

Si vous avez une période « d’inactivité » entre deux expériences professionnelles, vous avez toujours une raison. Quelle qu’en soit la raison, la pire erreur est de ne pas la mentionner dans votre CV. Renseignez explicitement la raison et la durée de ce vide temporel. Lors d’un entretien d’embauche, soyez franc et honnête lorsque vous abordez le sujet. Le recruteur doit ressentir qu’il ne s’agit pas d’un tabou pour vous. Inutile de mentir ou de trouver des excuses, le recruteur saura distinguer le vrai du faux. Dans le cas d’un licenciement par exemple, un mensonge pourrait vous coûter votre réussite dans le processus de recrutement. En effet, les chargés de recrutement ont la possibilité de réaliser des prises de références auprès de vos anciens employeurs. 

Rester positif sur la situation

L’impact de ce que vous dites au recruteur lors d’un entretien dépend en grande partie de la façon dont vous le dites. Soyez positif lorsque vous expliquez la raison d’un vide sur votre Curriculum Vitae. Si vous avez traversé un événement difficile, tournez le en positif. Montrez que vous avez surmonté des difficultés, relevé des challenges, que vous vous êtes dépassé et que vous avez su rebondir. Les recruteurs doivent seulement retenir votre motivation et votre apprentissage dans ces périodes professionnelles creuses. Votre interlocuteur est un être humain comme un autre, il peut parfaitement comprendre certaines situations. Il peut même avoir vécu un événement similaire.

Liez la période vide à votre domaine d’emploi

Trouvez un lien logique entre les périodes “d’inactivité” et le poste pour lequel vous postulez. L’objectif est de montrer que vous avez su utiliser ce temps et en tirer des bénéfices pour la suite de votre projet professionnel. Par exemple, si vous avez pris une année sabbatique durant laquelle vous avez voyagé prouve que votre capacité d’adaptation et d’ouverture d’esprit. Chaque expérience de votre vie mérite d’être racontée. Les recruteurs pourront percevoir vos compétences techniques mais aussi comportementales (soft-skills). 

Misez sur votre personnalité pour expliquer les trous dans le CV

Mettez en avant vos soft skills. Si un recruteur a souhaité vous rencontrer, il estime que votre parcours et votre personnalité peuvent correspondre au poste et à l’entreprise. Votre CV a donc porté ses fruits ! Même si votre parcours est imparfait sur le papier, vos compétences humaines peuvent faire la différence. Parlez de vos passions, vos centres d’intérêts et vos loisirs. 

Prouver qu’il ne s’agit pas d’une période d’inactivité

Une période sans emploi rime rarement avec inactivité. Vous avez décidé de vous former dans un domaine, de prendre le temps pour votre recherche d’emploi ou de réaliser un long voyage ? C’est tout à votre honneur ! Quelle que soit la raison de ce temps d’arrêt, vous avez certainement appris quelque chose. Indiquez par exemple, que vous êtes rester actif et informé sur votre domaine d’activité. 

Si votre indisponibilité est due à une maladie, il n’est pas nécessaire de donner trop de détails. Contentez-vous de dire que vous êtes maintenant rétabli et prêt à relever de nouveaux défis. 

  • Publié dans :
  • News