recrutement boomerang

Recrutement boomerang, kézako ?

1024 683 admin
recrutement boomerang

Réintégration d’anciens collaborateurs : Le recrutement boomerang

Les salariés boomerang, késako ? Ce sont des ex-salariés qui reviennent dans l’entreprise après l’avoir quittée. Cette pratique est de plus en plus plébiscitée car elle présente de nombreux atouts en termes de recrutement. Lorsqu’il s’agit d’intégrer de nouveaux talents dans son entreprise, en particulier dans le cas de profils pénuriques, mieux vaut ne se fermer aucune porte. Lorsque l’entreprise évolue sur un marché fortement concurrentiel, il est préférable qu’elle garde un lien avec ses anciens collaborateurs. On comprend ainsi l’intérêt de soigner l’intégration des collaborateurs… mais aussi les départs. Dans cet article, découvrez les ficelles du recrutement boomerang.

Des salariés rapidement opérationnels

L’un des principaux avantages du recrutement boomerang, c’est la rapidité de l’onboarding. Naturellement, les modalités d’intégration dépendront du temps que le salarié a passé à l’extérieur. En effet, les anciens salariés connaissent déjà la façon de travailler de l’entreprise, ses modes de management et sa culture d’entreprise. Ils seront ainsi plus rapidement opérationnels qu’un nouveau salarié. Cela permet à l’intégralité du service de gagner en productivité. Le fait que le salarié connaisse déjà la culture d’entreprise induit également une minimisation des risques et les aléas d’une erreur de recrutement sont presque inexistants.

Maintenir le lien avec ses ex-collaborateurs

Pour garder le lien avec ses anciens employés, rien de tel que des évènements réguliers. Afterworks, conférences, séminaires, soirées d’entreprise… Tout est bon pour maintenir une bonne relation avec ses anciens collaborateurs et se tenir au courant de leur évolution professionnelle. Se quitter en bonne intelligence permet de se retrouver, peut-être, quelques temps plus tard. Et si vous n’avez aucun poste à leur proposer, vous pourrez tout de même profiter de leur pouvoir de recommandation car ce seront des des relais d’opinion de qualité pour votre entreprise.

Gardez également à l’esprit que chaque secteur a un taux de turnover moyen. Dans le secteur du consulting par exemple, le turnover est de 20% environ. Si votre entreprise évolue sur ce marché et que le chiffre est plus ou moins le même, n’est pas forcément utile de lutter contre cet envol de talents. D’autre part, le consulting est un secteur où le recrutement boomerang est légion depuis plusieurs années. Prenez soin de vos collaborateurs qui quittent le nid… Ce sont peut-être vos salariés de demain !

 

  • Publié dans :
  • News