trois femmes discutent

Réussir l’intégration d’un nouveau collaborateur

1024 683 admin

Quelles sont les clés d’une intégration réussie ?

trois femmes discutent

Après les différentes phases de recrutement vient la dernière étape : l’intégration du nouveau collaborateur. Pour assurer sa pérennisation dans l’entreprise, il est indispensable de préparer son arrivée et de l’accueillir dans des conditions idéales. En effet, une étude récente a démontré que plus de 35% des salariés envisagent de rompre leur période d’essai. Par ailleurs, un recrutement raté coûterait en moyenne 50 000 euros pour l’entreprise… Autant de bonnes raisons de mettre l’accent sur l’intégration des nouveaux éléments, qu’elle soit en présentiel ou à distance. Saviez-vous que plus de 60% des entreprises n’ont pas de processus d’intégration ? Dans cet article, découvrez comment réussir l’intégration de votre nouvelle recrue !

Les formalités administratives

De nos jours, les salariés sont de plus en plus enclins à quitter leur poste pour un autre s’ils ne se sentent pas bien dans l’entreprise. La qualité de vie au travail occupe une place de plus en plus importante dans l’esprit des travailleurs. Pour cette raison, il est primordial de soigner l’arrivée d’un nouveau collaborateur, afin de maximiser les chances de pérennisation de la relation. La première étape de l’intégration consiste à préparer l’ensemble des documents administratifs relatifs à la prise de poste (contrat de travail, avenant, mutuelle employeur…etc.). De cette manière, la nouvelle recrue pourra se concentrer sur l’essentiel dès son arrivée. En un seul mot, anticipez !

La préparation du poste

Pensez également à préparer son poste de travail (ordinateur et unité centrale ou ordinateur portable, téléphone pro, tiroirs…etc.). Selon l’esprit de l’entreprise, vous pouvez également préparer une petite carte de bienvenue que vous déposerez sur son bureau. Plusieurs éléments peuvent être mis en place pour préparer l’intégration du nouveau collaborateur :

  • Un livret d’accueil (organigramme, règlement intérieur, consignes de sécurité…etc.)
  • Un fichier de mots de passe
  • Un fichier d’adresses e-mail
  • Un parcours de présentation des locaux
  • Un séminaire d’intégration
  • Un petit-déjeuner d’équipe
  • Un processus de formation

Quels que soient vos choix en matière d’intégration, ce qui compte, c’est que votre nouveau salarié se sente pris en considération et ne manque de rien le jour de son arrivée. Si l’intégration se fait en télétravail, veillez à organiser une visio-conférence sur Zoom avec l’ensemble des équipes. 

Le rôle des équipes dans l’intégration

La direction n’est pas la seule concernée par l’intégration d’un nouvel élément dans l’entreprise ! En effet, un collaborateur intègre une société dans laquelle les équipes sont déjà faites et dans laquelle des relations sont déjà nouées. Ainsi, vos salariés doivent se mobiliser pour favoriser l’intégration du nouveau salarié. Pour sensibiliser vos collaborateurs à l’importance d’une bonne intégration, vous pouvez organiser une réunion de début de semaine avec l’ensemble des équipes. Rappelez-leur l’importance du teambuilding et de la culture d’entreprise. Si vos salariés se sentent bien dans l’entreprise, il y a fort à parier qu’ils donneront une image favorable de leur service et, plus généralement, de la société. N’oubliez jamais que ce n’est pas au nouvel élément de s’intégrer seul, l’ensemble des équipes a un véritable rôle à jouer. 

L’intégration d’un salarié ne s’arrête pas à la fin de la première journée. Après la phase d’accueil, vous devez rester disponible pour répondre aux questions du nouvel arrivant. Il faut compter en moyenne 6 mois pour que le nouveau salarié soit parfaitement opérationnel. Pendant ce laps de temps, veillez à dégager du temps pour faire des points réguliers avec celui-ci et repérer d’éventuels dysfonctionnements. L’entretien de fin de période d’essai sera l’occasion de valider l’efficacité de ce recrutement. A vous de jouer !

  • Publié dans :
  • News