femme qui travaille

Slashing, l’avenir du travail ?

1024 683 Cabinet de recrutement CDI/CDD - NEXTGEN RH

Slashing, la nouvelle tendance à suivre

femme qui travaille

Une nouvelle tendance s’installe peu à peu dans nos habitudes de travail : celle du « Slashing ». Ce terme, introduit en 2007 par l’Américaine Marci Alboher dans son ouvrage « One Person, Multiple Careers », a rejoint le Larousse en 2020. Mais alors, quelle est cette nouvelle tendance qui semble séduire de plus en plus de travailleurs, et comment savoir si ce mode de vie est fait pour vous ?

Le slashing, une nouvelle vision du travail

A l’heure où le bonheur au travail est de plus en plus important dans l’esprit des collaborateurs, le slashing se répand peu à peu partout dans le monde. Ce terme anglophone provient du mot « Slash », qui désigne la barre oblique qui sépare deux métiers exercés en même temps. Pour certains, cumuler deux emplois est une contrainte. Faute de trouver un emploi à temps plein, il constitue pour d’autres une manière de s’épanouir.

En effet, avec la pandémie et l’évolution des technologies, de plus en plus de travailleurs s’adonnent à une nouvelle activité professionnelle en parallèle de leur activité principale. Entre free-lance, temps partiels ou emploi occasionnel, il y a autant de combinaisons possibles que de personne sur cette Terre.

Les slasheurs, souvent très curieux et ambitieux, participent au changement de la vision du travail dans sa globalité. Ils refusent souvent la routine, et préfèrent s’épanouir dans plusieurs secteurs d’activité. Les entreprises vont donc sûrement devoir revoir les modalités en termes d’emploi et de flexibilité afin de s’adapter au fil des prochaines années. 

Aujourd’hui, en France, on considère que plus de 2,3 millions de Français ont déjà adopté cette tendance. 60% des salariés déclarent voir cette pratique comme la norme d’ici une dizaine d’années.

Quels métiers exercer en parallèle de votre emploi ?

Parmi les métiers les plus compatibles avec ce mode de travail, ce sont les missions freelances qui remportent le plus grand nombre de slasheurs. Ce statut de micro-entrepreneur a ouvert de nouvelles portes, notamment dans le secteur du digital. Les freelanceurs y sont généralement très appréciés. Etant donné que l’imposition est proportionnelle au chiffre d’affaires, il permet également de faire des missions ponctuelles ou régulières, en fonction du temps disponible.

Il est possible également du cumuler deux emplois en temps partiel. A l’image d’un plat composé par vos soins, vous pouvez agrémenter votre vie professionnelle comme vous le souhaitez. Les inconvénients de l’un peuvent être compensés par les avantages de l’autre emploi. Par exemple, si vous avez une activité-passion, mais qu’elle n’est pas assez bien rémunérée, vous pouvez rééquilibrer avec un emploi qui arrondira vos fins de mois.

Enfin, les activités professionnelles ponctuelles semblent également beaucoup plaire. Par exemple, les activités de réserve militaire, d’intrapreneuriat, ou de projets associatifs peuvent être des solutions pour vous épanouir autrement, dans votre entreprise ou non !

Les avantages de « Slasher »

Le slashing permet dans un premier temps d’accroître votre enthousiasme, de donner plus de sens à votre vie professionnelle ou encore de vous épanouir. Ressentir du plaisir dans ses tâches professionnelles, ce n’est pas donné à tout le monde ! En effet, seuls 7% des Français se sentent engagés dans leurs tâches quotidiennes. 

Ce mode de vie permet également de développer de nouvelles compétences techniques, mais aussi de savoir-être. Une activité exercée en free-lance va potentiellement vous permettre d’acquérir et de développer des compétences en relationnel, en gestion de clientèle, en écoute, etc. C’est également une façon de rester toujours à jour au niveau des évolutions technologiques : une compétence a, aujourd’hui, une durée de vie de 2 ans. Ainsi, le slashing est une façon de maintenir son employabilité.

Enfin, un complément de revenu est toujours le bienvenu ! A noter que 55% des salariés se disent insatisfaits de leur rémunération. Le slashing, utile pour son épanouissement personnel, peut ainsi s’avérer très intéressant financièrement.

Les inconvénients du slashing

Cependant, même si le slashing présente de nombreux avantages, il n’est pas facile de combiner deux activités professionnelles sans une gestion du temps et une organisation difficile. Tomber dans l’excès en termes de temps de travail par semaine. 

Si vous cumulez deux emplois salariés, il est plus facile pour vous et vos employeurs de contrôler ce potentiel excès. En effet, la durée maximale de travail est fixée à 10h par jour, l’employeur sera donc en droit de vous demander une attestation écrite certifiant que vous respectez bien ce quota légal.

En revanche, si vous faites une autre activité qui n’est pas encadrée par un contrat de travail salarié, il est plus facile pour vous de tomber rapidement dans le surmenage. La meilleure chose à faire est donc de penser à vous et à vous reposer. Vous pouvez également informer un proche de votre éventuel trop-plein de fatigue. Il pourra ainsi tirer la sonnette d’alarme pour vous.

Alors, cette tendance vous tente ? Ce mode de vie peut vous permettre de mener la vie professionnelle dont vous avez envie. Trouver un sens à votre travail, vous épanouir… Autant d’avantages que peuvent apporter le slashing.

  • Publié dans :
  • News